News Dessins

Des News sur les dessinateurs de presses, les parutions...

II >> La Une I Brèves I Archives I Bouquins & News I Liens I Le Site I

Etre ou ne pas être beauf ? - par Cabu - 2007

Etre_ou_ne_pas__tre_beauf_cabu_2007

Etre ou ne pas être beauf ?
Commander cette BD.
Présentation de l'Editeur :

Qui ne connaît pas le beauf ? Un Français grande gueule, brave type au racisme ordinaire, bardé de convictions... Le Larousse l'a même fait entrer au panthéon de ses pages. Reconnu digne du dictionnaire, c'est dire ! La consécration ! Mais le beauf c'est pas seulement celui né en 74 à Hara-Kiri, indécrottablement attaché à des valeurs du passé... C'est aussi le nouveau beauf, adepte du modernisme des années 90. Le nouveau beauf est né avec les années Chirac, en 94-95, quand les téléphones portables, les 4x4, les comportements-m'as-tu-vu et les incivilités de toutes sortes sont devenus les signes extérieurs de l'existence de beaufs d'un nouveau genre. Un beauf, deux beaufs, des beaufs, et puis tous les autres... Une telle situation exigeait un manuel afin de venir en aide aux contemporains du beauf, de les aider à démêler l'ancien du nouveau, distinguer l'authentique et l'incontestable, et donner enfin à chacun quelques repères de "beaufitude". Au risque d'y reconnaître un voisin, un ami, un proche, voire... peut-être soi-même, tant il est vrai qu'il y a toujours un peu de beauf qui sommeille en chacun de nous.

Les bouquins, les news de Cabu - Index Dessinateurs - Permalien [#]

J'aime pas la chanson française - par Luz - 2007



Extraits :
- La création d'un tube
- Universal Music
- Les conseils de Pascal Nègre
- Age tendre et tête de bois
- Par Belzebuth
Présentation de l'éditeur :

Pétrie de soucis existentiels, la chanson française affiche la mauvaise mine de l'ado émergeant d'une longue nuit blanche : textes lénifiants, mélodies souffreteuses et voix agonisantes. Il y a de quoi s'insurger ! Ce que fait Luz en toute insolence... et pertinence aussi. Et il était grand temps car la chanson française est vraiment de retour : à la télé, à la radio, au supermarché, au restau, chez les copains et copines et même chez pépé et même... Impossible d'échapper aux gargarismes de Vincent Delerm, Bénabar ou Jean-Louis Murât, aux cris de canard de Cali, aux geignardises de Camille ou Benjamin Biolay, au nouveau look de Pascal Obispo ou à la légionellose de Grand Corps Malade ! Sans compter les hommages aux hululements de Piaf et la solidarité staracadémisée des Enfoirés... Aujourd'hui avec Luz on relève les oreilles. La résistance des tympans s'organise. Ce livre en est le premier coton-tige.

Acheter cette BD ici ou ici

Luz est dessinateur à Charlie Hebdo. Il est aussi l'auteur de Claudiquant sur le dance floor et de Faire danser les filles, également publiés chez Hoëbeke.

Les bouquins, les news de Luz - Index Dessinateurs - Permalien [#]

Placid, une vraie tête de cochon !

"Chers amis, j'ai appris par "Le Canard enchaîné" que j'ai été condamné à 500 euros d'amende pour "injures publiques envers une administration, en l'occurrence la police nationale", à cause un dessin que j'ai fait en 2001, pour la couverture du livre "Vos papiers !", sous-titre : "Que faire face à la police ?". Je n'ai pas encore reçu le jugement par voie d'huissier, je n'ai pas les détails. Ce livre était publié par les éditions "L'esprit frappeur". L'éditeur, Michel Sitbon, est condamné à 800 euros d'amende pour complicité avec moi, et avec l'auteur du texte, Clément Schouler, membre du syndicat de la magistrature, condamné à 1000 euros d'amende (l'auteur n'est pas condamné pour injure, mais pour diffamation, à cause d'une phrase dans sa préface : "il y a en France des contrôles d'identité aux faciès, et ils se multiplient" je cite de mémoire). Le canard enchaîné a diffusé l'info, me nommant Jean François Duval (mon vrai nom), l'humanité de même. Libération n'a parlé que du cas de Clément Schouler, oubliant la condamnation de l'éditeur et du dessinateur. Politis aussi peut-être (? : l'accès aux articles par leur site est bloqué par un abonnement).

VosPapiers_couv

J'en oublie sûrement, mais il a été très peu parlé de cette affaire dans la presse, surtout de la condamnation du dessin de couv. Clément Schouler et son avocat ont fait un pourvoi en cassation. Je sais pas faire ça, ça me gonfle de m'occuper de quoi que ce soit, je me contente de faire cette lettre. Et pas particulièrement pour vous demander conseil, juste pour que l'information circule. Quelques précisions : le livre, paru en 2001, a été l'objet d'une double plainte (diffamation et injure) de la part de Daniel Vaillant, es-qualité ministre de l'intérieur. Le procès a eu lieu en 2005, je ne me suis pas alors présenté à l'audience et j'ai été relaxé, ainsi que l'auteur et l'éditeur. Le parquet a alors "interjeté appel" (je crois qu'on dit comme ça, qu'est-ce que c'est barbare le langage juridique !). J'étais présent (mais sans avocat) au procés en appel devant la 11ème chambre, le 23 novembre 2006. Le jugement a dû être rendu le 18 janvier dernier. Pendant ce procès en appel, je me suis défendu. J'ai produit des photocopies d'œuvres de dessinateurs célèbres pour leurs portraits ou caricatures de policiers (Siné, Cabu, Jossot, Thierry Guitard, Steinlen, etc.). Ce qui semblait m'être reproché était le nez retroussé du policier, proche du nez d'un cochon. J'ai aussi produit des exemples de ma production de dessins, ou on peut voir des "nez de cochon" sur toutes sortes de personnages (jardinier, anarchiste, etc.). J'ai enfin montré l'exemple d'une illustration que j'ai faite peu avant dans un magazine pour lycéens, où j'avais représenté une policière sympathique. Etc., etc. Ce que j'ai appris aussi (comme vous), c'est l'intervention de Nicolas Sarkozy dans le procès Charlie Hebdo récent. La comparaison est simple : je suis quand à moi condamné pour une image, suite à une plainte initiée par le ministère de l'intérieur, patron actuel : Sarkozy. Je ne cherche pas la bagarre. Je sais juste qu'une amende de 500 euros est plus compliquée à supporter pour moi qu'une amende de 500 000 euros pour, disons, un responsable de Elf. (Je suis un artiste, et les artistes sont pauvres, ce n'est pas un mythe) Après avoir pensé un moment écrire une "lettre ouverte", ou "communiqué de presse", je me contente de diffuser l'info auprès d'un cercle restreint de dessinateurs, journalistes, éditeurs, ou autres que je connais personnellement (vous en faites donc partie). Vous pouvez en parler si vous voulez à qui vous voulez (merci de pas diffuser mon adresse mail à tous vents). Si vous voulez m'en parler, sachez que je ne serai de retour devant mon mail que mercredi prochain.


Merci de votre attention, Placid ( dessinateur de presse, illustrateur, bd)"

Le site de soutien touscochons.blogspot.com

Les bouquins, les news de Placid - Index Dessinateurs - Permalien [#]

Dick Talon Nazillon - Willem - Hors-Série Charlie Hebdo - 2007

Dick_Talon_Nazillon_Willem

Extraits :
- Préférence Nationale ! Peine de mort !
- Fous le camp, Mégret !
- Voulez-vous la sécurité !
- Dick Talon à l'étranger !
- 25 ans, le Front qu'il a !
Présentation de Cavanna :

Dick Talon, "le cousin con de Gaston Talon", atteint ici le sommet de ce que peut rêver un con : il se fait nazillon. Avec son beau profil à l'équerre, il s'adonne pleinement à la noble tâche de la régénération du genre humain par la pensée des successeurs de l'irremplaçable. Toujours triomphalement con, il nous fait pénétrer dans l'intimité des Le Pen, Mégret et autres militants de la Cause. c'est fou, c'est vengeur, c'est splendide... c'est Willem !

Sarko l'Increvable ( 14 dessins et 52 BD, strips )

Les bouquins, les news de Willem - Index Dessinateurs - Permalien [#]

Charlie Hebdo - Rétrospective 2006 - Une année de dessins


 

Vive le dessin de presse - préface P. Val


Au temps de Villon, qui savait lire et écrire ? La "morale", c'est-à-dire les quelques préceptes permettant au collectif de fonctionner sans contrevenir aux différents pouvoirs -royal, religieux, économique, traditionnel...-, était transmise oralement et par l'image. Dans la Ballade pour prier Notre-Dame, Villon fait parler sa mère qui se rend au "moustier", c'est-à-dire à l'église, et qui met son corps à l'épreuve de la contemplation des fresques. Selon ce qu'elles représentaient, cette pauvre vieille illettrée ressentait des choses différentes, et c'est ainsi que se transmettait l'obéissance aux lois. Ce temoignage est précieux. Il nous renseigne sur une des fonctions du dessin et de la peinture dans la société du Moyen Age :

 

Femme je suis, pauvrette et ancienne
Qui rien ne sait : oncque lettre ne lus.
Au moustier vais, dont je suis paroissienne
Paradis peint, où sont harpes et luths
Et un enfer où damnés sont bouillus.
L'un me fait peur, l'autre joie et liesse...

Charlie_Hebdo_Retrospective_2006_moyen8
Ce numéro n'est plus en kiosque.

C'est dire si la langue des images a parlé, et parle encore haut et fort en nous. Freud dans l'Interprêtation des rêves, ne fait qu'élaborer la première grammaire de la langue des images, en découvrant qu'elle n'obéit pas à la même logique que celle des mots. Pour autant, son pouvoir n'a rien à envier à celui de l'oral et de l'écrit. Il est puissant, il s'adresse peut-être encore plus directement à notre inconscient.
C'est pourquoi le dessinateur, comme le poète, l'écrivain, le philosophe, porte pleinement la responsabilité des sens que déploie sa création. Il n'est guère de plus lourde responsabilité que d'être léger et vrai.
Car le dessin comme toute création digne de ce nom, partage avec la science d'être validé par la vérité. Evidemment, il faudrait s'entendre sur le mot vérité, et, ici, la place manque. Mais on peut dire que son statut n'est pas le même selon les âges et les civilisations. Ce que l'on appelle "les Temps modernes" n'est autre chose que la période, qui commence vers le dix-septième siècle, où la vérité prend une place centrale. Cette nouvelle place a permis à la science de se développer, aux formes artistiques de s'affranchir de l'obéissance aux dogmes, et a contraint le pouvoir politique à muter profondément. Avant, la vérité qui émanait de l'autorité primait sur celle qui découlait de la connaissance vérifiée par la réalité. La découverte que la vérité elle même est un élément mouvant de l'incessante reconfiguration de l'Univers ne change rien au fait que l'oeuvre ou la loi scientifique doivent lui être fidèles. L'oeuvre d'art, d'ailleur, dans les Temps modernes, se complique et s'élabore dans le but, non plus de représenter l'état des choses  -qui n'est qu'un rêve déjà rêvé auquel s'accrochent les réactionnaires, et c'est le vrai sens de ce mot-, mais le mouvement des choses, qui est la réalité éternelle.


Philippe Val

 

Les bouquins, les news de Charlie Hebdo - Index Dessinateurs - Permalien [#]

La face karchée de Sarkozy - BD-enquête - Philippe Cohen, Richard Malka, Riss

Quatrième de couverture : Le Sarkozisme

La prétendue enfance "difficile" de Nicolas, la mise en scène de sa vie privée, ses réseaux médiatiques, ses manipulations, l'élimination systématique et féroce de ses rivaux, la prise de l'UMP, ses relations avec Pasqua, Balladur et Chirac, sa haine de Villepin, ses déboires électoraux et son échec dans les banlieues... Le parcours, les mystères et les contradictions de Nicolas Sarkozy sont savoureusement décryptés... jusqu'à la présidentielle de 2007.

Une minutieuse et fracassante enquête du journaliste Philippe Cohen (La face cachée du Monde - Marianne), Un scénario virtuose et acide de l'avocat Richard Malka (L'ordre de Cicéron - section financière), Le trait décapant et explosif de Riss (Charlie Hebdo).

La face karchée de Sarkozy - chez Vent d'Ouest / Fayard
Commander cette BD.

Sarko Ier ( La face karchée de Sarkozy, tome 2 )

Les bouquins, les news de Riss - Index Dessinateurs - Permalien [#]

Monsieur le baron - Luz - chez Bichro 2002 ( 151 strips et 21 dessins )

monsieur_le_baron_luz_000302

Extraits :
- Mauvaise nouvelle
- A votre service
- Analyse sans filtre
- Philosophe
- Liechtenstein
- Merci qui ?
- Des augmentations !

Présentation de l'éditeur :

Quatre ans après avoir humilié, outragé la Cruche et le P'tit Rat dans "Les Megrets gèrent la Ville", Luz renoue avec la bande dessinée afin de dépecer un nouveau monstre politique: le baron Ernest-Antoine Sellière. "Monsieur le Baron", c'est un voyage, en plus de 150 strips inédits, dans la vie privée de l'homme le plus puissant de France et de ses acolytes patrons. Du petit-déjeuner d'affaire au dîner d'affaires, le patron des patrons se révèle être le minable des minables, mesquin plus que cynique, bête plus que méchant. L'rme absolue de Luz: le ridicule, pas celui qui tue mais celui qui vous fera crever de rire. Et comme le souligne Olivier Cyran dans sa postfast :"au crépuscule de la vie d'Ernest-Antoine Sellière, seule lui manquait la complicité souriante d'un hagiographe capable de restituer au quotidien le sacerdoce d'une vraie, d'une authentique crevure. C'est aujourd'hui chose faite.

Acheter cette BD ici ou ici

Les bouquins, les news de Luz - Index Dessinateurs - Permalien [#]

Sarko l'Increvable - par Willem - 2006 - Edition "Les Requins Marteaux"

cabu_reporter_dessinateur_les_annees_80_2008_2

Extraits :
- Depuis quand ?
- Le lègue
Présentation de l'éditeur :

Sarko est à la télé. Sarko est à la radio. Sarko est dans les journaux. Sarko est dans le gouvernement Raffarin. Sarko est dans la rue. Sarko est à l'UMP. Sarko est en vacances. Sarko est en Amérique. Sarko est dans le gouvernement De Villepin. Sarko est dans les quartiers chauds. Sarko est dans les sondages. Et maintenant Sarko est même dans un livre de Willem ! Décidément ; Sarko est partout...

Sarko l'Increvable ( 110 dessins et 21 strips )
Acheter cette BD ici ou ici

Les bouquins, les news de Willem - Index Dessinateurs - Permalien [#]
 

Les publicités sont généreusement^^ offertes par notre hébergeur Canalblog.com